Qualité de l'eau


La réglementation


Le décret 2001-1220 du 20 décembre 2001, intégré au Code de la Santé Publique, fixe les critères de potabilité de l’eau.

Il précise que tout producteur est tenu de surveiller en permanence la qualité de l’eau destinée à la consommation humaine.

La qualité de l'eau produite et distribuée par l'Institution fait l'objet de contrôles réguliers par l’autorité sanitaire (Agence Régionale de Santé). 12 prélèvements sur l'eau du barrage et 24 prélèvements en sortie d'usine ou sur le réseau d'adduction sont réalisés chaque année par l'ARS. Les analyses sont confiées au Laboratoire Départemental de l'Eau, agréé par le Ministère de la Santé.

Des analyses d'autocontrôle réalisées par le laboratoire de l'Institution, ainsi que des analyseurs en continu viennent compléter ce contrôle réglementaire.


L’autocontrôle


L'Institution, dans le cadre de sa démarche qualité et conformément au Code de la Santé , effectue elle-même des analyses :
Labo
  • Sur l'eau brute dans la retenue des Cammazes (84 prélèvements/an), afin d'adapter si nécessaire le traitement des usines de potabilisation ;
  • En sortie d'usine (52 prélèvements/an) pour contrôler l'adéquation du traitement et la conformité de l'eau traitée avec les normes en vigueur ;
  • Sur l'ensemble du réseau (près de 1000 prélèvements/an) pour son propre compte et pour les collectivités distributrices, afin de s’assurer du maintien de la qualité de l'eau dans les canalisations et les châteaux d'eau et aviser sur les mesures à prendre en cas de dégradation de cette qualité.

Les analyses effectuées par le laboratoire d’auto-contrôle de l’Institution sont de deux types :

  • physico-chimiques (température, pH, turbidité, conductivité, TH, THCa, teneurs en matières organiques, fer, aluminium, manganèse) ;
  • microbiologiques (germes à 22°C, coliformes, Escherichia-Coli, streptocoques et spores de bactéries sulfito-réductrices).

La surveillance en continu


Appareil de mesure
Des appareils de mesure en continu permettent également de suivre le bon déroulement des différentes étapes de traitement de l’eau. Les paramètres concernés sont : pH, Conductivité, Turbidité, Résiduel d’ozone, Résiduel de Chlore. Ces appareils sont reliés à un poste de supervision informatisé dans chacune des usines, permettant d’avoir une vue d’ensemble de la filière de traitement. Le suivi de ces informations est assuré en permanence par la présence d’un pilote d’usine ou via la transmission d’alarmes sur son poste d’astreinte.

 

Conception, réalisation : Agence ICOM - communication responsable - Toulouse

Solution de gestion de contenu : Blyss CMS, developpé par Kairn (Toulouse).